LE PARLER  DU CANTON

Au début du XXe siècle, le parler local s'épanouissait dans le Journal de Duclair sous la plume de Mézimine Cauchois. Dans les années 60, un fort accent nous unissait encore. Certes, il était moins prononcé qu'au Pays de Caux. Mais il restait riche en formules patoisantes. Qui usait alors d'un français conventionnel passait pour un m'as-tu-vu.  Tentative de rédaction d'un glossaire bien à nous*...
* Nous avons inclus du vieux français en cours jadis dans le canton de Duclair. A vous de compléter ce glossaire sommaire.


A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-V-Y-Z

- A -


A : elle. A l'a qu'a v'nir ici.
 A : 
ça. A va-t-y ?
A cèque, à ce que. A cèque no dit, à c'que no m'a dit.
A coups de serpe. Expression péjorative. Il est taillé à coups de serpe.
A ré comieu ! Alors ça, c'est la meilleure ! (Jacques Gibouin, maire d'Anneville.).
Ablette. Il est épais comme une ablette (petit poisson de rivière).
Acarvaler. Monter sur son cheval... ou la mé. (rapporté par Alain Guyomard).
Accouvé. Accroupi comme l'oiseau qui couve ses œufs. S'accouver. Un bâtiment bin accouvai, un bâtiment bien implanté.
Acre. Ancienne mesure correspondant  à une demi-jounée de travail (de 68 à 75 centiares),Y se divise en vergées et en perches.
Ageter. Acheter. Expression similaire en Lorraine.
Aïque, à ce. Aïque qui paraît, à ce qu'il paraît.
Aleuse. Passage entre le mur et le lit. Y l'est bas dans s'naleuse. (Guyomard).
Alle. Elle.
Alleu. Aller. On va y alleu. (Alain Joubert, De l'autre côté de l'eau). Se dit dans l'Eure.
Allouvi. Affamé. Y maque comme un allouvi.
Amignonner. Patouiller, patrouiller. (Guyomard)
Annui. Ennui. Miné par la fieuvre et l'annui (Lettre de Pierre Vastey, Jumièges, 1750)
Annuit. An' hui ; adv. de temps. Aujourd'hui. Rappelle le temps où l'on comptait les jours... en nuits.
Après qui qu'y n'na. Expression. Qui qu'il a à brailler comme ça...
Argarder. Regarder.
Arniapée. Averse. (Rapporté ici par M. Herment.)
Arracher. Egratigner, griffer. Y m'a arraché la figure. Avoir les genoux tout arrachés...
Armorqueur. Remorqueur. Rouen, l'pays des armorqueurs.
Arquer. Marcher.
Arsouille. Poivrot. Argot français mais très usité ici. 
Assemblée. Fête annuelle. Que nos amoureux vont à l'assemblée. (Jumièges)
Assoté. Devenu sot.
Asticot. L'as aux dominos. Un asticot tout chaud !
Asticoter. Tracasser.
Atiger. Exagérer. T'atiges toi !
(Yolande Bouin).
Attendre. Entendre. D'pis l'tan qu'attandai palai de... depuis le temps que j'entendais parler de... (Mézimine Cauchois, Journal de Duclair).
Dans les années 20, on trouve des textes avec des emprunts au parler local. En 1922, Edouard Bourgine relate un voyage en train de Yainville à Caudebec, sa ville natale. Admis à l'Académie de Rouen, Bourgine a su analyser avec finesse et respect la psychologie du paysan normand.
En 1925, Mézimine Cauchois, dans le Journal de Duclair, fait le comte-rendu de l'inauguration de la mairie de Varengeville.
Son cauchois sont un peu caricatural, son orthographe volontairement dépouillée de toute règle. Mais on y retrouve des tournures authentiques. Ce qui confirme un souhaite : la mise en ligne du Journal de Duclair qui est difficilement accessible aux Archives nationales en raison de son mauvais état de conservation.
Attifé. Habillé.
Atignoles. Pâté fait de restes de charcuterie, boulettes de viandes.
Aveuc. Avec
J'avons, J'ons, j'avions. J'ai, j'avais. J'ai jamais eu une récolte pire que j'avons... (Jumièges, 1760).
- B -
Bacholer. Tituber. (Guyomard)
Bagouler.
Parler abondamment (Guyomard). Un bagoulier.
Bailler.
Tomber. Tu vas me faire bailler (Guyomard). Le curé nous a baillé par dessus bord, le curé a publié nos bans, ou encore a crié nos bans... (Henri Alais, 1901)
Baisant. Aimable. Il est pas baisant.
Bajâ (grand). Un grand galimatias.
Baliveau. Arbre réservé dans la coupe d'un bois taillis pour monter en futaie.
Ballot. Idiot. Un grand ballot. C'est ballot !
Bannau. Tombereau. Se dit aussi Banniau, bannai. Au XVe s. on retrouve la forme de Bennel, puis bannel.
Bannette. Corbeille à pain.
Barbot. Zazou (années 60). Second sens : maquereau.
Les cinq pousse-café


1) la partante.
2) le Gloria.
3) la rincette.
4) la sur-rincette.
5) le coup-de-pied-au-cul

Jacqueline Paulus-Petit
Barbotter. Jouer dans la gadoue, dans la bouillasse.
Barjole. Luge (Guymoard).
Barre. Mascaret. Si dit aussi d'une barrière, d'une barrié.
Bas. Tombé. Il est bas...
Bas (en). Les gens de l'Eure viennent en bas quand ils descendent cheu nous. (Alain Joubert).
Bascule. Balance M'en va cri la bascule
(M. Gallay, Duclair).
Bayer. Tomber.
Béasar. Fermement. M'est avis beasar ! Ce que je pense fortement.
(Jacques Gibouin). Biésart
Bec d'ève, charretterie, terme employé à Vatteville, désigne un cul de d'geai. Va mat' eul capti sous
l'bec d'ève. (Joubert)
Bécot. Bise. Bécoter.
Bédaine, bédon, bidon. Ventre.
Béïte. Bête.
Belette. Expression : elle est épaisse commune une belette. On dit aussi ablette.
Berqué. Il se passe des choses bizarre, c'est un coup d'berqué !
(Guyomard).
Bin. Bien. Expression : Bon qu'y m'dit, bin que j'lui réponds. Le lendemain il était mort.
Bessailler. Être sujet à la dipsomanie.
Besson. Premier jus du cidre. L'alcool en général. Il aime rien la besson.
Bénet.
Bêta.
Bère.
Boire. Du bère, de la bésson.
Bérouette. Brouette.
Bêta. Idiot.
Bézette. Verge
Bézot(e). Enfant. Vient par extension du terme désignant le dernier poussin, le bédachon (Eure).
Biau. Beau. Le temps s'abiausit, s'abeausit.
Bibet. Moucheron.
Bicot. Equivalant de biquet. 
Bidouiller. Bricoler. Rapporté ici par M. Herment.
Bienzar, sûrement, bienzar qu'y vont arroser cha...
Bigne. Petite blessure. Beigne.
Bique. Chèvre.
Biquet. Chevreau, marque d'affection.
Biller. Habiller. Biller les ch'vaux.
(Joubert).
Birot. Dindon. (Duclair,  Alfred Darcel).
Biter. Toucher. Quand j'me bite le musque.
(Jumièges).  Variante : abiter.
Blaude. Blouse de paysan.
Blin, belin, bélier. Par ext. Têtu, tête de blin (Guyomard)
Bô. Boue. Les quins ont maqué la bô, il a gelé (Guyomard). léqué la bô (M. Gallay).
Touillons les dominaôs

Couche-tout-nu : double-blanc
(Tiens j'vos présente ma blanchisseuse)
Un asticot tout chaud : l'as.
Double tré : double-trois
Catouille ma tout cha. Double-quatre
Un quin : un cinq.
La mé coche et ses douze teïtes : Double-six.
(man gros papa)

Qui qui peut continuer la partie ?
Bocasse, bâtisse rudimentaire. (Sever Boutard)
Bobons, bonbecs.
Bonbons. Boujou pis des bobons.
Boquerville. Saint-Martin-de-Boscherville.

Bord. Côté, rive. Ceuss d'l'ot' bord
(M. Gallay, de Duclair, pour désigner Berville).
Bosseau, bossiau. Boisseau. Mesure de 40 pas.
Botté. Crotté. Je suis rentrée bottée du jardin
(Olympe Dros, Heurteauville).
Bougre, bugresse. Insulte suprême à Jumièges. Bougre de gueux ! Bougre de putain ! 
Boujou. Bonjour, au revoir, bise. Allez, bojo !
Boujouter (se). S'embrasser.
Bourrée. Fagot.
Bourri. Bourricot. Ane, idiot.
Boustifaille. Grande chère.
Bouteille aux araignées. Bouteille conservée à la cave.
(Louis Acron, Yainville, 1920)
Braillard. Un qui la ramène.
Brailler. pleurer. Y n'arrête pas d'brailler. Crier : Brailler comme une brouette mal graissée. (Eure).
Braque. De mauvais caractère.
Brasser. Faire son cidre. La brasse a passé...
Brèque. Clôture de fil de fer (Alain Guyomard).
Breuille. Boyaux. Avoir mal à la breuille (Guyomard).
Bringue (grande). Personne de haute stature.
Broche, Brosse. Petit bois. La broche carbonnière (Yainville).
Brocher. Passer à travers. Elle brocha au travers de la haie
(Jumièges, 1750).
Broquer. Enfiler l'pésson su l'bas d'ligne. Passer à travers. Broquer dans les ronces. (Guyomard).
Brohu. Repu. (Guyomard).
Brouillasse. Air chargé d'humidité, petite pluie persistante.
Burotin. Orphelin de l'Assistance publique (Louis Acron).
Butte. Petite pièce de bois sur laquelle on empile de la monnaie qu'il faut renverser. Ce qui s'appelle jouer aux "plaques" dans les années 20 à Yainville.
(Acron)

- C --

Cabane. Expression : la cabane est bas su l'quin. Tout va mal. (Guyomard).
Cacheu.
Chasseur. (Guyomard). Cacheux d'asne (Duclair, 1777). La cache.
Caillot(e).
Marque d'affection. Se racailloter, se rabibocher.
Caillouteux : voilier démâté affecté au transport des pierres sur la Seine.
Calipettes. Galipettes. On dit aussi Canipettes.
Calleux. Fainéant.
(Guyomard).
Calter. Dégager. Caltez jeunesse !
(Bouin).
Cambrette. Petite chambre, laiterie.
Camucher (se). Mucher. Se cacher.
Canard. Sucre trempé de calva.
Canard de Duclair. Sobriquet pour désigner un Duclairois
(Alain Joubert).
Caniole. Tête, caboche
(Guyomard).
Capet. Chapeau. Un capet d'oisé.
Carne. Viande dure, vieille personne acariâtre. Queu vieille carne !
Carte. Cartable. Il a une carte en cuir.
Carue, charrue.
Castafouène. Matière fécale. Vaut mieux ça que d'marcher dans la castafouène ! Castafouine dans l'Eure.
Castrole. Casserole.
Cauche. Chaussette. Met tes cauches.
(Edith Lebourgois).
Causer. Fréquenter. On a causé deux ans avant d'se marier. On s'est parlé...
Cat. Chat. Ete comme quin et cat.
Cat-huant. Chouette.
(Guyomard). Se prononce Cat-houant.
Cataîgnes. Châtaignes
Catéchème. Catéchisme
Caton. Chaton sur les branches.
Catouiller. Chatouiller.
Catouilles. Chatouilles.
Catouille, douillet. Est une catouille !
(Yolande Bouin)
Catouille ma tout cha. Double-quatre.
Cauchée. Chaussée. Red'cauchée, rez-de-chaussée.
Caudebec. Tricorne en feutre.
Cauffer. Chauffer. Argade eul cat qui s'cauffe. (Geneviève Bocquet)
Cavée. Chemin creux.
Cèque. Ce que. A cèque no dit. A ce qu'on dit (Mézimine Cauchois).
Cerisse. Cerise
(Fabrique d'Yainville, XVIIIe)
Cha, ça.
Chabot. Sabot (Joubert).
Champart. Impôt proportionnel à la récolte. Dîme de champart.


Veins donc voér par icite c'qui
m'catouille la plante des pias !

Change (du). Vêtements de rechange.
Chargé. Planté. Des terres chargées en orge.

Chariages. Transports.
Charieux. Charrette.
Charterie, chartrie. Remise à charrettes. Bec d'ève, cul d'geai à Vatteville (Joubert).
Chaufouir. Chauler. Chaufouir les arbres du cimetière
(Yainville, XVIIIe).
Chaussumier. Chaufournier. (Yainville, XVIIIe).
Cheu. Chez.
Chifonner. On dirait aujourd'hui peloter. Ils badinaient avec elle, la chiffonnaient...
(Duclair, 1777).
Choule. La soule. Chouler, être brusque.
Chouque. Souche.
Chouquet. Tronc de bois. Place du Chouquet à Jumièges.
Chual. Cheval quand on ne dit pas jva, Joua ou Kva.
Chuc. Sucre.
Clanche. Loquet puis poignée de porte.  Clancher.
Cloches. Morve. Il a des cloches.
Co. Cou. L'air nous scie l'co !
(Guyomard).
Coche. Femelle du porc, par extension : femme de mauvaise vie.
Colimachon. Escargot.
Comestume. Costume. Il a toujou son comestume de première commeunion.
Comment qu'ça va t-y pis ta ? Expression familière pour comment ça va.
Copins. Même sens que cloche et roupie.
Copliments, compliments.
Corneillard, chouca.
Corvée. Travail d'une demi-journée. Corvée de grand chemin, travail obligatoire jadis.
Coup (un). Une fois. Pou un coup, pour une fois...
Courtil. Jardin légumier.
Coutiau. Couteau, cout'las.
Covert, couvert.
Compagnie (en). Ensemble. On les a vus en compagnie.
Cotent. content.
Couche-tout-nu. Double-blanc aux dominos.
Coudrier, coudre. Noisetier.
Courtil. Jardin potager.
Couture : désigne une terre. La couture du Passage.
Crassiner. Pleuvoir sous forme de crachin. Y crassine, Y brouillasse.
Cré. Sacré. Cré nom de dieu de bordel de M...
(M. Gallay)
Crére. Croire. Créyez-vous, j'cré bin.
Croppeton. Assise à croppeton, Gabriel Ursin Langé.
Cueilleux. Cueilleur de fruits. (Joubert).
Cuillée. Cuillère
(Edith Lebourgeois).
- D -

Daidon. Dindon. (Jumièges)
Daînné. Dîner.
Débarbouiller (se).
Se laver la figure.
Débigoiser.
Dégoiser avec débit.
Débouché.
Expression : Qué biau débouché su la gorge de la vallée. Quel beau décolleté ! (Guyomard).
Décalbassé.
Cassé de partout. Il est déclabassé
(Guyomard).
Décaniller.
Se sauver.
Décati. Vieilli.
Dégambiller. Se dégourdir les jambes.
Déchabotter. Perdre la tête
(Olympe Dros, Heurteauville)
Dehors (aller). Aller aux cabinets.
Déjuquer. Chasser les poules du perchoir. Déguerpir. Se déjuquer d'bon'heuse, se lever de bonne heure.
Déluré. Eveillé.
Dépouiller. Dépiauter un lapin. Elle a un cul d'lapin dépouillé
Deuil. peine. Puisque cela te fait deuil
(Duclair, 1777)
Discrette personne. Se dit d'un curé.
Disputer. Il les entendit disputer ensemble, se disputer, se prendre de parole.
Dixmage : territoire où se perçoit la dîme. Grange dimière, grange dixme.
Don. Donc. Dis-don.


Donner. Frapper. Il la menaça de lui donner sur le visage (Duclair, 1777)
Dré.
Droit. A drèïte...

Drière, derrière.
- E -

Echaudé.
S'est fait avoir. On s'est fait échauder.
Efants.
Enfants.

Ecaoui. Evanoui, tué. Pou mè, è la besson qui l'a écaoui. Rapporté ici par Eulgrand.
En. Se substitue à l'ai. J'en ai fait exprès.
Elingue. Lance-pierre, fronde.
Elugé. Enervé, ennuyé, ennuyer les autres.
Emouver (s). S'émouvoir.
Empoujolé. Parsemé, envahi. Le jardin est empoujolé de pissenlit.
(Olympe Dros, Heurteauville)
Enervé de Jumièges. Sobriquet.
Engober (s'). S'étouffer. Il s'engobe (Alain Guyomard).
Enguilbaudée. Habillée. Comme qu'elle est enguilbaudée, mal habillée. (Joubert).
Ergent. Argent
Essayer (s'). Feindre une lutte, se battre pour rire.
Escoffier (se faire). Se faire tuer. (Guyomard).
Espérer. Attendre. Y z'espéraient la diligence de Duclair. Esperar en espagnol a le même sens.
Est. C'est. Est eune honte !
Ete. Etre. Tu vas ête en r'tard.
J'étions J'étais. J'étions allé.
Etourbe. Tige (Duclair, 1752).
Eune. Une.
- F -
Faignant. Fainéant. Calleux.
Fauquet. Serpe (Duclair).

Faucheux, faucheuse. Araignée à longues pattes.

Fauqueux, fauqueuse. Idem.
Faux ménage. Union qui bat de l'aile.
Fieuvre. Fièvre.
Fener. Pratiquer la fenaison.

Fennes. Foin.

Fieu.
Fief, quartier. Fieu de la rue Mainberte.
Fille.
Dénomination. Les filles Lemercier.
Flette.
Bachot.
Flot !
Cri pour annoncer l'arrivée du mascaret.
Fossé.
Talus. Fossé courant
Fromis.
Fourmis.
(Jumièges 1897)
Fourque. Fourche., Fourquée, fourchée.
Fourqué. Base des branches. Entrejambe. On a vu son fourqué quand alle a monté su la carriole à foin.

— Argard eul biau paysage !
—Est pas si boisé qu'ton fourqué...!

Fourquée. Fourchette. (Edith Lebourgois).
Foutaise. Sans valeur. C'est de la foutaise.
Fourrer dedans (se faire). Se faire avoir (Jumièges).
Foutinette. Grog à base de goutte.
Foute. Foutre. J'en ai que d'foute ! J'vas t'foute su la goule !
Foutre. Dans le sens de baiser, faire l'amour. Je l'ai foutue plus de coups que je n'ai de dents à la bouche (Duclair, 1777.)
Foutue.
Insulte. Foutue vieille bougresse, vieille putain, vieille coureuse de bordel.
Frappeur.
Marteau
(Alain Guyomard).
Fré. Froid. Y fait fré, d'où y fait frais.
Freux. Petites corneilles observées autour des tours de l'abbaye.
(Guyomard)
Friands. Se dit pour désigner les habitants de Caudebec.
Fricot. Mets. Par extension : fricoter, fricoteur, ripailleur.
Fu. Feu
(Edith Lebourgeois).
Funaîtres, fenêtres.
Furtigeant. Se dit d'un chien sur la piste du gibier.
(Jumièges, 1754)

- G -

Gabelou.
Douanier. Vient de gabelle bien sûr.
Gabiau. Gorge. J'ai mal au gabiau
(Alain Guyomard). Se dit aussi gaviot.
Galapiau. Vagabond, oisif.
Galocheux. Garçon sans intérêt.
(Alain Guyomard).
Galvodeux. Vagabond, inconnu au village
(Guyomard).
Gambes, jambes. Vieuilles gambes (Mézimine Cauchois). D'où gambettes.
Gaöche. Gauche.
Gapette. Casquette. Se dit parfois gampette.
Gars. Dénomination. Les gars Lafosse. Malfaisant : un gars d'sac et d'corde.
Gatte. Assiette. Occupe-toi d'ta gatte. Variante : jeu de marelle
(Alain Guyomard).
Gaubier. Expression péjorative proche de blaireau. Tu parles d'un gaubier !
(Guyomard).
Gerque (grande). Une grande femme. Une grande gerque.
Glaviot. Crachat
Goule. Gueule, bouche, figure. Une goule de merlan frit.
Goule. bagout. Il a d'la goule çui-là ! 
Bah dis donc t'es pas d'la goule, toi ! (Bouin). Je f'rai taire ta goule.
Goulu. Affamé.
Goutte. Eau de vie. Not' mait', y r'paiera bien une gougoutte à sa bobonne !
(Entendu à Duclair).
Goutte. On y veillait qu'goutte.
Guernié, grenier. Y pin d'guernier. Il n'y a point de grenier (Mézimine Cauchois).
Guetter. Attendre. On a guetté longtemps la diligence de Duclair. Mais aussi regarder.
Gueux, Gueuse, insulte suprème.
- H -
Hamel. Hameau.
Hardes. Vêtements et non des haillons. Equiv. Horipeaux.
Haut (en). Désigne le Pays de Caux mais aussi le Roumois (Alain Joubert). En haut d'la côte.
Héritage. Pièce de terre.
Honorable. Place avant le nom, indique une personne de qualité.
Horsain. Etranger au pays (en usage à Jumièges).
Hucher. Barder (Guyomard).

-I-

Iau. Eau. D'l'aut' côté d' l'iau. Sur la rive d'en face.
Icelles, Iceux, Lesquelles, lesquels.
Icite. Ici. Ichitte, dans l'Eure
In principio ! Formule du sorcier de Jumièges pour guérir un chual.
Itou. Itout, étout. Aussi.
Iu. Eu. Alle a t-y iu la variçaëlle ?
(Saint-Paër)
- J -
Jatille. Gentille
Jappe (avoir de la). Parler beaucoup.
Jatille, gentille.
Joleux : moqueurs. Les joleux d'Yville.
Jornée, journée.
Julot. Pot de chambre.
Juqué. Juché. Jouqué.
Jute. Sperme.
K -
K'minche. Chemise. (Edith Lebourgois).
K'va. Qu'va. Cheval.
L -


Lampaie. Lampée. Y s'est versé une sacrée lampaie d'goutte, une sacrée rasade.
Lavette. Lâche, linge pour nettoyer la table (se dit aussi navette).
Lavette. Un qu'a pas d'vézouille. Une vrai lavette.
Léquer. Lécher.
(Yolande Bouin).
Li. Lui. Y va-t-y li ?
Lire ! Lire ! Lire ! Onomatopées des paysannes pour appeler leurs canards. (Alfred Darcel).
Lico. Licol
(Guyomard).
Liquer. Boire vite. Il a déjà liqué tout son calva.
Lit. Expression : au lit sans s'coucher.
Locher. Gauler, locher les noix, locher la taête.
Loque. Morceau de tissu
Loupiots. Enfants.

Six et quat dix et deux douze ! R'tir ton pal'tot, r'mets ta blouse, va t'juquer sans maquer, tu f'ras pas d'miettes... (Guyomard)
- M -
Ma, mé. Moi.
Mait'.
Patron de ferme.
Mal au cœur.
Nausée. J'ai rien mal au cœur !
Mal droit. Tordu, difforme. (Jumièges).
Malins. Les malins de La Bouille, sobriquet en usage à Heurteauville
(Alain Joubert).
Man. Ver du hanneton.
Manitou. Personnage important. Est-un grand manitou  !
Maquer. Manger. Un maqueux de poule morte
(Guyomard).
Maquer à lapin (du). Du pissenlit.
Maqueux. Mangeur. Maqueux d'fayots désigne les gens d'Heurteauville. D'navets, ceux de Vatteville.
Marcou. Chat, greffier.
Margoulin. Fumiste. J'm'suis fait échauder par un margoulin.
Maringouin. Moustique. Terme exporté au Québec.
Masure. cour plantée de pommiers et édifiée de bâtiments.
Mâtin, mâtine. Personnes de peu d'intérêt. Etre mâtiné avec quelqu'un.
Mé. Mère. La mé coche et ses douze têtes, double six aux dominos
(Alain Guyomard).
Mé. moi.
Mécanique. Batteuse.
Mère. Dénomination. La mère Vauclin. La mé.
Ménager. Travailleur, économe. (Duclair, 1752)
Menteux, minteux. Menteur. Etre boutonné comme un minteux ou en menteux. Menteries.
Mitan, milieu.
Mon.
Marque d'affection. Mon onc' Natole (Anatole), boujou mon pé, (man pé).
Mornifle. Soufflet au visage.
Mouque. Mouche. Des mouques à merde (sur les bouses). Mouque à miel, abeille.
Mouqueux. mouchoir. Un mouqeux à quat'nœuds. Mouchoir à carreaux noué sur la tête.
Mouver. Mélanger. Mouver les dominos, les touiller.
Mouvette. Ustensile pour faire la bouillie aux poupons avec un bassin et de la farine.
Musque. Muscle.
Mulon. Meule de foin.
- N -
N'ai pas. Je n'en ai pas. Et moi, n'ai pas eu ! La négation disparaît souvent ; j'ai pas.
Naturel, autochtone. J'ai pamai un p'tiot a un naturel d'su pays...
Négro. Injure raciale.
Nez à priser du maïs. Nez protubérant.
Niant. Paresseux.
Niole. Gnole.
No. Nous, je. Quand no n'arrive à Duclair. Quand j'arrive à Duclair
(Mézimine)
Norole. Petite brioche dont raffolaient nos ancêtres. On la vendait à Duclair. Var. nourole (Eure).
Nuée. Pluie, saucée. Une nuée, est quand y pleut comme vache qui pisse. (Yolande Bouin).

-O -
O'eille. Oreille. Aco mieux ! Un nid d'mouques dans l'o'eille d'un cat ! (Guyomard)
Oie, oye.
Habitant de l'autre côté de l'eau qui vend ses oies au marché.
(Alain Joubert).
Oie enculottée
: expression jumiégeoise pour désigner un imbécile
(Sever Boutard, 1900).
Oisé. oiseau. Un capé d'oisé, un chapeau de femme avec des décorations en forme d'oiseaux.
On. Nous. Les anciens disaient no. On a été, on est allé mais jamais nous sommes allés.

- P -
Pa. Par. Brûler la candelle pa les deux bouts.
Pa !
N'est-ce pas !
Paille de vent. Ecorce de blé mélangée à des betteraves pour la nourriture des bêïtes.
Paletot. Vêtement.
Pannes, tuiles.
Pas là-bas. Ailleurs, mais où ? Expression : Du côté d'pas là-bas.
La meilleure définition du parler cauchois est forcément celle de l'abbé Alexandre: un long silence ponctué de quelques mots. Et encore sont-ils le plus souvent incomplets. C'est que sous le climat normand,  à trop ouvrir la bouche, on finit par avaler de l'iau...
Passager. Celui qui actionne le bachot plutôt que celui qui y monte.
Passer l'eau. Passer la Seine, passer le bac. Par extension : se marier en face.
(Alain Joubert).
Passer la forêt, passer le bois. Idem : se marier ailleurs qu'au village.
Patronne. La femme du mait'.
Paturons, pieds. Les chauffeurs de paturons, la bande à Duramé...
Pé. Père. Comment qu'ça va-t-y mon pé ? Dénomination. L'père Conihout.
Pé. poire
(Edith Lebourgeois)).
Pédre. Perdre
Pêque. Pêche, claque. Une pêque dans la goule. Equiv. mornifle, pêtard, beigne...M'en va t'coller eun pèqu' à champ su la bar' du cô
(M. Gallay).
Pêqueux.
Pêcheur.
Perche. Subdivision de l'acre.
Perchis. Là où l'on tasse le foin.
Perrey : terre pierreuse
(Yainville).
Pésier. poirier (L'Pé la Gradelle).
Pesson. Poisson. Y bérait la mé et les pessons.
Pétée. Société. Un de la haute pétée. Signifie aussi cuite. Il a ramassé une sacrée pétée.
Petiot, p'tiot. Petit.
Petots, petons, pénauds, pias : pieds.
Piant(e). Sale
(Guyomard, Dros).
Pitoux. Sécheresses dans le coin de l'œil
(Guyomard).
Piau ! Piau ! Piau ! Onomatopées des paysannes pour appeler les dindons. (Duclair, Alfred Darcel).
Piau. Peau. Il a des piaux plein la cruche.  Il tousse sans pouvoir expectorer. (Guyomard)
Piauler. Pleurer.
Pièche. Aucun.
(Louis Acron).
Piler. Marcher. Pilez pas su mes lapins ! (Bourgine)
Pinche. Pince. Pinche à cardons, pince à chardons (Guyomard).
Piot. Dindon. Picot dans l'Eure.
Pis. Puis. Expression: ça va t-y ta qu'a des bottes et pis qu'a pas pu !
Pis. Puisse. Pis qu'c'est comme ça, j'y vas pas !
Pissaine. Pissotière, selon Mézimine Cauchois.
Pleds, grands plaids. Assemblées de pêcheurs à l'abbaye de Jumièges.
Pluques. Pluches. Epluquer. Plucher.
Poignon. Argent.
Poil de la bête. Il a r'pris du poil de la bête. Il est en meilleure santé. Vient du fait que l'on guérissait des morsures d'un chien enragé en appliquant ses poils sur les plaies.
Point. Pas. On dit aussi Pin.  Faut pin rester là.
Porette. Petit poireau
(Guyomard).
Poriot. Poireau.
Pou. Pour.
Poulot. Bébé. Une carriole à poulot, une poussette. Poulbot est aussi dans l'usage.
Poulot-dinde. Poule dinde.
Pouche.
Femme de mauvaise vie (Jumièges (1897).
Pouchin de r'haie, poussin de haie, enfant né hors mariage (Olympe Dros, Heurteauville)
Poupoupe. Soupe en langage enfantin.
Pouque. pouche, sac à patates. Par extension, une pouque est une femme de mauvaise vie.
Poussier. Avoir un poussier dans l'œil, une poussière.
Prarie. Prairie.
(Jumièges, 1750).
Précautionneux. Prudent.
Prépieds. Branches maîtresses.
Pu. Plus. J'puis pu. C'est plus encore pareil
(Alain Joubert)
Puches. Puces. J'vas donner à téter à puches. Je vais me coucher 
(L'Pé la Gradelle)
Pucheux. Ustensile pour puiser, pucher.
Pusse. Plus. Y'en a pusse que trois.
Putôt. Plutôt. J'en pense putôt rien.
- Q -
Qu'. Qui. Y en a qu'ont honte de rien !
Quérir.
Chercher. Va m'quéri l'siau.
(Là, le problème c'est qu'on ne sait pas s'il s'agit du seau ou de la scie).
Quesne.
Chêne.
Queuque chose.
Quelque chose (Jacqueline Paulus-Petit).
Quève.
Chêvre.
Qui.
Qu'est-ce. Qui qu'alle a celle la ? Qui qu'tu fous ?
Quigne.
Son bien. Il a bouffé sa quigne...
Quin.
Chien, Cinq aux dominos. En 1815, on disait Quien à Varengeville.
Qva. Cheval.
- R -

Racaoui, sâ.
Racoin.
Recoin.
Racoler. Embrasser (Duclair, 1777)
Ragache. Hargneux
(Guyomard)
Rah ! Approbation.
(Joubert).
Rah mais ! Désaccord. Entendu à Heurteauville chez des cueilleux de l'Eure. 
(Joubert).
Raid'cauchée, rez-de-chaussée.
Rapti. Paille de colza. Rapporté ici par Nono.
Rasière. Equivaut à douze bossiaux de pommes à cidre ou un demi-hectolitre.
Ratiboiser (se faire). Se faire avoir. Couper court.
Ravisé. Dernier né longtemps après les zaot'.
R'gardante. Gênée. Bah dis-don, alle est pas r'gardante !
Relevée. Après-midi. A sept heures de relevée. Arlevée.
Remettre. Reconnaître. J'vos remettais point !
Remeuil. Dégel. Y r'meuille.
(Rapporté par Michel Thiollent)
Ramouflie, ramollie.
Remuque, remucle, remucre, remugle, mauvaise odeur. Sentir le remucle.
Reposté. Replacé. Le foin reposté dans les granges...
(Duclair, 1752)
Rester. Habiter, vivre. J'ai resté 25 ans à Duclair.
(rapporté ici par Jacqueline Paulus-Petit).
Retain. Rête (Joubert).
Rin, rien, y m'a rin répondu.
Rincette. Nouvelle dose de calva.
Rien. Très, beaucoup. Il est rien grand ! Y'avait rien comme monde !
Romano. Injure raciale.
Roubiner. Courir après le cotillon (René Levasseur, dit Gaston, Heurteauville).
Roubignoles, testicules. (Guyomard).
Roupie. Morve. Il a la roupie.


- S -
Sâ. Saoul.
Sabiot. Sabot
(Guyomard).
Sandalettes. Sandales.
Sarreau. Blouse
(Edith Lebourgeois).
Sente. Chemin. La sente aux Gendarmes, La sente Queue-d'renard
(Yainville).
Sèque. Sèche. Elle est sèque comme un coup d'trique.
Séquer. Sécher.
Siamoisier. Tisseur, marchand de tissu.
Siau. Seau mais aussi scie... Y pleut à siau.
(Yolande Bouin). Va me qu'ri l'siau
Siaulée. Pluie, saucée. (Yolande Bouin).
Sis, suis. J'sis parti, je suis parti
(Maximine)
J'somme(s), J'en sommes.
Je suis, j'en suis.
Je vous en somme très sensible et très obligé. (Pierre Vastey, Jumièges, 1773). J'en sommes témoin tous les jours (Duclair, cité par Alfred Darcel).
Souffler. Eteindre. Souffler la lumière. Vient de souffler la candelle (du latin candela).
Soulard. Joueur de pelote, de soule, de choule normande. Les soulards de Jumièges.
Su. Sur.
Su, ce. Su bougre eud'gars.
Suée. Correction. Il mériterait bien qu'on lui donne une suée
(Jumièges, 1750).
Sumence. Semence.
Sument, seulement.
Super. Aspirer, super un œuf.
Supette. Tartine de beurre trempée dans l'œuf. Se dit aussi mouillette, trempette...

- T -
Ta, té, teu. Toi. Est-ty ta l'pé ? Teu t'rappelles ?
T'as. Tu as.
Taillé à coups de serpe. Mal foutu.
Tailler une bavette. Parler.
Taiseux. Un qui dit jamais rien.
Tant qu'à... Déformation de "Quant à..."
Tantôt. Bientôt, après-midi. A tantôt. Y viendra tantôt.
Tasserie. Grange
(Yolande Bouin).
Taupette. Petite carafe de vin
  (Guyomard).
Tendant(e). Allant. La sente tendante du Trait à Jumièges.
Têtard. Arbre ébranché. Enfant.
Téteu. Veau élevé sous la mère (idem).
Tirer. Traire. Tirer les vaques.
Tit'
petite. Eune tit' goutte ?
Tot. Tout. Viens ici tot d'suite !
Toile à pavé. Serpillère.
Touiller. Mélanger. Touiller son café.
Touilleux. Joueur de dominos.

Toujou. Toujours. Est toujou ça d'gagnai !
Toupiner. Remuer, tourner en rond, ressasser, perdre son temps.
Touque.
Taper au cul d'la touque : se resservir du calva
(L'Pé la Gradelle)
Tout ensemble (Le). Café arrosé de goutte.
Tracher. Chercher (Edith Lebourgois). Va m'tracher la bouteille aux araignées...
Tramail. Filet de pêche a trois épaisseurs.
Treuler. Tousser (Guyomard).
Tré. Trois. Double tré !
Triage, triége. Délimitation de terrain
Trifouille, charivari. Tout cela fait du trifouille, Louis Duparc, 1916.




 







.













- V -

Vadrouille. Serpillère (Guyomard).
Vaire,
voir.
Valet de charrue.
Domestique.
Valet de harnois.
Idem (Jumièges)
Vaque. Vache. Epouser la vaque et l'viau, épouser une mère célibataire, une veuve. Vaquette, vaquer.
Vêleuse. Tire-bouchon
(Guyomard).
Vendue. Vente aux enchères.
Vésouille. Force, courage. Il a pas d'vésouille.
Vergée. Quart de l'acre.
Vérot. Ver de terre.
Verser. Pleuvoir. Y verse dru.
(Yolande Bouin).
Vesprée. Soirée.
Veyons.Voyons !
Vézillant. En bonne santé. Il est pas bien vézillant.
Vézin, voisin.
Vézaine, voisine, la vézaine d'en fache.
Viau. Veau.
Vicé(e). Malin, quelque peu hypocrite.
(Olympe Dros, Heurteauville).
Viel. Vieux. Viel sacré diable de pendu ! (Jumièges, 1750).
Vieulles, vielles, mes vieulles gambes.

Vieux. Gué. Paroisse des Vieux (Saint-Paër).
Vif. Petit poisson placé sur le bas de ligne (en métal) pour pêquer le gros. (Guyomard)
Vignot. Bigorneau. Par ext. : crotte de nez.
Vilain mâle, expression. Avoir un vilain mâle, courir le cotillon. (Affaire Grain, Yainville).
Villotte, tas de foin.
Vindiou. Bon dieu ! Cré vindiou
(M. Gallay).
Vintue. Voiture
Vipillon. Goupillon. Un vipillon pour semer l'eau bénite
(fabrique d'Yainville).
Voloir. Vouloir. Si vos volez...
Vos. Vous. Vos savez...
Vrêpe.
Guêpe. Y tourne en rond comme eune vrêpe qu'a pris un coup d'capé.
(Guyomard).

- Y -

Y. Il. Y-a-t'y queuque chose eud dû ? On doit rien ? (Duclair. Rapporté ici par Jacqueline Paulus-Petit).. Y l'a mal al'zieux. (Guyomard). Y'en a fort besoin. Ponctue certaines phrases : On y va-t-y ? ça va-t-y ?

- Z -

Z'ont.
Remplace ils ont. Qui qui z'ont ?

Zézète. Diminutif de bézette.
Zieuter. Voir. J'me sis avisai d'allai la zieutai, je me suis décidé d'aller la voir... (Mézimine).

En savoir plus...

Note de lecture de Jean-Philippe Joly :

Vos commentaires

Adressez-nous les mots, les expressions qui vous reviennent en mémoire. Nous compléterons ce lexique à mesure des arrivages. Nous souhaitons rappeler ici que la collection du Journal de Duclair, difficile d'accès à Paris où elle est conservée en mauvais état devrait être numérisée et mise en ligne à défaut rapatriée aux archives de Rouen.


Compléter le glossaire




                             
LA CLENCHE

Cette anecdote n'amuse que moi en Bretagne. Non, j'exagère, cinq personnes. Un jour, à Quimper, Hélène Larzul, une conseillère d'orientation, est chargée d'expérimenter un nouveau test psychologique mis au point par l'Education nationale. Alors, pour lui servir de cobaye, elle fait venir au CIO trois amies qui se succèderont dans son bureau.

La première à pousser la porte, c'est Yolande Bouin. Elle est originaire "da Rouen, eul pays des armorqueurs"Yoyo, demande Hélène, que représente ce dessin ? La fille de la Croix de Pierre se penche et reconnaît une poignée de porte : Bah, c'est une clenche ! Une quoi? Une clenche ! Mais Yoyo, coupe la Quimpéroise, une clenche ! ça veut rien dire ! Bah si bien-sûr, tranche l'autre, une clenche, c'est une clenche !

 La seconde candidate, Christine Héranval, est originaire d'Angerville-l'Orcher. Et qu'est-ce qu'elle répond en bonne Cauchoise ? Une clenche, pardi ! Là, la fonctionnaire de l'Education commence confusément à y perdre son latin. Reste la troisième, Corentine. Et celle là est née à Mésaudren,  une ferme de 30 hectares dans le Porzay. Plus Bretonne que ça, tu meures. Seulement, dans le couloir, les deux Normandes lui ont refilé le mot. Et ça, c'est quoi Corentine ? Une clenche ! Ce jour-là, désorientée, notre conseillère d'orientation a bien failli en changer...











Supplément virtuel du Journal de Duclair fondé en 1887

Site  hébergé  chez

depuis le siècle passé